Une histoire d’encre et de transgression…

Désolée Papa, salon de tatouage fondé par Eva Edelstein, se démarque par ses services haut de gamme, sa signature épurée, empreinte d’élégance axée vers la création.

L’agence d’architecture d’intérieur Elodie Ricord, chargée de designer un corner retranscrivant ADN de la marque : le rêve, l’élégance et la délicatesse, a fait appel Solène Eloy pour réaliser un décor pur et efficace sur un paravent composé de 6 panneaux en ogive.

Cette vague d’encre laisse libre court à l’imagination ; elle évoque l’alchimie du tatouage, l’encre qui pénètre dans la peau.

Découvrez cette œuvre au Beauty concept store « Désolée papa » situé au R-1 du prestigieux Printemps Haussmann de Paris.

Crédit photo : Jean-Marc Palisse

www.elodiericord.com
www.desoleepapa.com